2 juin 2015

Le cercle 41 de la région de Bathurst accueille la 45e Assemblée générale annuelle de l’AEFNB

Évènements

(Service de nouvelles de l’AEFNB – Fredericton) – La 45e Assemblée générale annuelle fut à l’image de l’année 2014-2015; remplie de rebondissements et intense en moments marquants. Plus d’une centaine de délégués de partout en province, d’observateurs et d’invités spéciaux prenaient part à la 45e Assemblée générale annuelle de l’Association des enseignantes et des enseignants francophones du Nouveau-Brunswick (AEFNB) tenue en fin de semaine à Bathurst.

« Cet événement d’envergure démontre encore une fois l’engagement du personnel enseignant à mettre en place des stratégies optimales afin que chaque enfant puisse faire les apprentissages qui lui seront signifiants sa vie durant », résume Philippe Cyr, président de l’AEFNB.

En plus des délibérations traditionnelles, les participantes et participants ont eu la chance d’entendre une conférence sur les droits linguistiques et constitutionnels livrée par Me Ronald F. Caza ainsi qu’une présentation des différents services offerts par Radio-Canada Acadie par le biais de son directeur général, M. Richard Simoens.

Relativement à ses démarches juridiques visant à exiger du gouvernement l’octroi de l’enveloppe égalitaire pour l’atteinte d’une éducation de qualité équivalente à celle de la majorité officielle, l’assemblée a voté à l’unanimité en faveur d’une résolution d’urgence pour que l’AEFNB fasse pression auprès des districts scolaires et du MÉDPE afin d’assurer l’égalité dans la qualité de la livraison des services dans nos écoles primaires et secondaires et la survie de la langue dans un milieu francophone minoritaire. Cela se traduirait notamment par une offre de services suffisants en littératie, en numératie, en enseignement ressource et en francisation au primaire et par une offre adéquate de cours obligatoires au secondaire pour l’obtention du diplôme.

L’AEFNB a remis sa plus haute distinction, cette année, à feu Gilbert Finn, homme engagé tout au long de sa vie dans le développement et l’épanouissement de l’Acadie contemporaine. « Notre récipiendaire du Prix de mérite 2015 est, sans aucun doute, un homme qui a changé à jamais l’image et la destinée de l’Acadie. Monsieur Finn est un symbole de nos luttes linguistiques et de notre désir collectif d’être reconnu comme un peuple à part entière qui contribue au développement économique, social et politique de la province du Nouveau-Brunswick », indique la directrice générale de l’AEFNB, Louise Landry.

Le prix de l’enseignant de l’année 2015 fut décerné à Rhéal Hébert de l’école Grande-Digue. Enseignant d’éducation physique passionné, M. Hébert contribue à la bonne santé de ses élèves en préconisant des activités qui vont au-delà du curriculum. Ses collègues étaient très fiers de présenter sa candidature au bureau de direction de l’AEFNB et ont applaudi chaleureusement sa nomination. « À lui seul, M. Hébert peut changer une culture de bien-être. C’est un collègue et un ami que j’apprécie particulièrement et j’estime que son apport à l’éducation aura des retombées positives sur notre belle jeunesse acadienne », affirme Louise Landry.

Par ailleurs, dans son rapport moral, le président Philippe Cyr a tenu à remercier l’ensemble des membres de la profession enseignante et des partenaires qui ont à cœur l’éducation de langue française. « Mon passage à l’AEFNB fut très enrichissant et je peux témoigner haut et fort que je ressors grandi de cette belle expérience. J’en profite aussi pour souhaiter un excellent mandat à la présidence à Marc Arseneau qui commencera officiellement ses fonctions le 1er août prochain. Je suis persuadé que Marc saura naviguer allègrement dans les eaux parfois tumultueuses du monde de l’éducation, et qu’il saura garder le cap pour que les enfants soient toujours les grands gagnants de l’engagement du personnel enseignant », précise M. Cyr.

L’AEFNB a pour mission de favoriser l’avancement de l’éducation en français, de représenter les intérêts de la profession enseignante et de valoriser la langue et la culture françaises. Elle représente quelque 3 000 enseignantes et enseignants œuvrant dans les écoles publiques de la maternelle à la douzième année ainsi que les enseignantes et enseignants suppléants.

– 30 –

Communiqué de presse
Référence : 2015-12
Date : Le 2 juin 2015
Cote : 1070-02

Relations avec les médias
Sylvain Lavoie, Directeur des communications
sylvain.lavoie@aefnb.ca
T. 506-452-1743 • C. 506-478-8891

 


Les lauréats Gilbert Finn (Prix de mérite 2015) et Rhéal Hébert (Prix de l’enseignant de l’année 2015) ont reçu les grands honneurs du milieu enseignant lors de l’AGA de l’AEFNB tenue en fin de semaine à Fredericton. Philippe Cyr, président de l’Association des enseignantes et des enseignants francophones du Nouveau-Brunswick, est fier de remettre ces distinctions honorifiques à Jeannine Finn, épouse de feu Gilbert Finn, et à M. Hébert.
Les lauréats Gilbert Finn (Prix de mérite 2015) et Rhéal Hébert (Prix de l’enseignant de l’année 2015) ont reçu les grands honneurs du milieu enseignant lors de l’AGA de l’AEFNB tenue en fin de semaine à Fredericton. Philippe Cyr, président de l’Association des enseignantes et des enseignants francophones du Nouveau-Brunswick, est fier de remettre ces distinctions honorifiques à Jeannine Finn, épouse de feu Gilbert Finn, et à M. Hébert.

 

Dans le cadre de leur AGA tenue à Bathurst en fin de semaine, les enseignantes et enseignants francophones du Nouveau-Brunswick ont salué laconférence de Maître Ronald Caza ainsi que la conférence de presse prononcée pour annoncer les démarches juridiques qui seront entamées.
Dans le cadre de leur AGA tenue à Bathurst en fin de semaine, les enseignantes et enseignants francophones du Nouveau-Brunswick ont salué laconférence de Maître Ronald Caza ainsi que la conférence de presse prononcée pour annoncer les démarches juridiques qui seront entamées.